Hypnothérapie Ericksonienne avec Jimmy Huvet, Paris 15e

Hypnose Ericksonienne
& Humaniste

Coaching - Thérapie brèves

Hypnose

L’hypnose est un terme mystérieux qui enferme à la fois bien des définitions, des secrets et surtout alimentent tous les fantasmes.

Ces derniers largement nourrit par les médias télévisés qui montrent d’un coté des hommes de spectacle réaliser des prouesses et l’impossible; et de l’autre des opérations médicales « sous hypnose »

D’un coté, des sujets semblant être totalement assujétis à l’hypnotiseur qui nous semble leur faire faire n’importe quoi,                                                                                                                              De l’autre, une opération chirurgicale qui se passe d’anesthésie (en vérité, une dose de sédation légère est administrée, appelé hypno-sédation) qui non seulement se déroule très bien mais à la suite de celle ci le patient récupère plus vite.

Évidemment, l’un comme dans l’autre cela laisse facilement à penser que l’hypnose est magique, une technique (voir un don pour certains) qui permet des miracles. Et si ce qui est raconté est relativement vrai, il s’agirait là juste d’applications spécifiques de la discipline qui, elle, est bien plus complexe et plus vaste, surtout en ce qui concerne le domaine de l’accompagnement.

Tout d’abord, il s’agirait de définir plus exactement les termes employés

L’hypnose se réfèrerait plutôt à un ensemble d’états naturels, des capacités cognitives, crées artificiellement par un ensemble de techniques spécifiques : l’hypnotisme                                         (car on « hypnose » pas les gens, on les hypnotise)

Cet ensemble technique est varié : techniques de communication, utilisation des capacités imaginatives, etc...

Aujourd’hui on pourrait distinguer 3 domaines généraux d’application :

  • Hypnose de Divertissement (Hypnose de spectacle, Hypnose de Rue/street hypnose, voir auto hypnose d’exploration)
  • Hypnose Médicale (psychophysiologique, psychiatrique, psychosomatique, anesthésies chirurgicales..)
  • Hypnose d’accompagnement* (soutien, coaching, développement personnel, psychosomatique, auto-hypnose)

   

*L’hypnose d’accompagnement, appelé plus communément « hypnotherapie, » intègre très largement des pratiques et connaissances venant de : la PNL, Gestalt-Thérapie (PGRO), Relaxation, Training autogène, respiration holotropique, enneagramme, psychanalyse, Analyse Transactionnelle, Internal Family System, Psycho-synthèse, psychologie clinique/sociale, psychopathologie, etc...

L’hypnose d’accompagnement exploite les transes* spontanées qui émergent et/ou co-crée des transes hypnotiques avec le partenaire.

Transe* : Si ses propriétés sont avant tout déterminées culturellement par l’hypnotiseur et l’hypnotisé, et n’ayant donc pas de propriété intrinsèque, on peut la définir simplement comme suit : « Communication entre :

-conscient (siège de l’analyse de la volonté décision, de la mémoire à court terme)

-subconscient (siège des émotions, mémoires à long termes, des habitudes, de la négativité, des valeurs...)    
-
inconscient (corps et fonctions biologiques)

dans lequel le facteur de jugement est diminué. »

Cette communication peut être équilibrée/déséquilibrée, ouverte/fermée, stable/instable, spontanée/créé artificiellement 

L’idée est à la fois de créer et stabiliser momentanément une transe ouverte et équilibrée, et d’exploiter les transes spontanées (régressives, et donc déséquilibrées) qui émergent dans la séance, afin de les conscientiser. 

 
Fantasmes et Hypnose : il existe donc tout un tas de fantasmes sur le potentiel humain qui s’avère très largement surestimé. Par le biais de l’hypnose on peut effectivement augmenter des performances sportives et/ou mentales mais... « ça ne repose pas sur une quelconque augmentation de la force physique/de la mémoire/ de la coordination/ de l’apprentissage verbal, etc.. » (Evans & Orne, 1965)                                                                                                                                          C’est au niveau des blocages que l’action va se faire, soit une aide à lever les inhibiteurs de cette force/memoire potentielle, par exemple.

 

Quelles sont les indications de l’Hypnose d’accompagnement ?

En pratique, tous les domaines de la vie peuvent tirer profit de ce type de travail, d’une manière ou d’une autre… Seules les personnes diagnostiquées par la psychiatrie “paranoïaques”, “psychopathes” ou “pervers” représentent des indications “discutables” (Godin) – mais pas “impossible” (si vous êtes suivi par un psychiatre).

En pratique, les hypnothérapeutes travaillant en libéral ne peuvent pas prendre en charge les personnes présentant des troubles dissociatifs (personnalité borderline, limite, même non-diagnostiquée).
Inutile de préciser que si vous vous fracturez un bras, si vous faites une attaque virale, un infarctus, si vous vous empoisonnez, si vous avez une crise d’appendicite ou si encore simplement la grippe vous immobilise au lit : consultez un médecin !
Il s’agit d’urgences médicales : rien de tout cela n’a à voir avec la psychothérapie ou l’hypnothérapie. L’hypnose pourrait certes vous aider dans des situations purement physiques, mais elle ne sera pas le remède d’urgence principal pour ces maux d’ordre “mécanique”, qui touchent uniquement au corps, sans connotation psychologique ou psychosomatique.

 

Exemples de cas accompagnés avec succès par l'hypnose

Suivant la littérature scientifique thérapeutique.

« En cas de problèmes de couple, familiaux ;
Phobies : claustrophobies et agoraphobies, phobie sociale, peur des ascenseurs, du train, de l’avion, de l’eau…,

Dépression, anxiété, crises de panique, stress et mal-être, migraines, insomnies, cauchemars, troubles obsessionnels et du comportement,
ainsi que certains symptômes : paralysie, cécité, surdité, aphonie, amnésie, dysphagie, tics et bégaiements…,

Manque de confiance en soi, Réorientation professionnelle ou personnelle, Entraînement à la concentration, à la performance : sport, études, examens ;

Définition d’objectifs ;
Préparation préopératoire : accouchement sans douleur, dentisterie…; analgésie, anesthésie, et suites postopératoires ;

Lutte contre la douleur : examens médicaux pénibles, cancer, grand brûlé… ,

Soutien durant le traitement du cancer, du sida et autres graves maladies, ichtyose, hémophilie, herpès génital ou labial, leucémie, diabète ;

Traumatismes : accident, décès, divorces… ;

Prise de décision importante,

impuissance, vaginisme, frigidité, anorgasmie, dysménorrhée et aménorrhée, stérilité, énurésie, coprorésie, rétention urinaire,

Excès de poids, Boulimie, anorexie, Tabagisme, alcoolisme, toxicomanie, onychophagie,

Maladies de la peau : psoriasis, prurit, verrues, zona, eczéma, urticaire, calvitie… , Allergies ponctuelles ou chroniques, asthme,

Hypertension artérielle, problèmes de vue, troubles gastro-intestinaux… et diverses maladies aux noms barbares !

Il ne s’agit donc pas de savoir “dans quels cas appliquer l’Hypnose” mais plutôt “comment appliquer l’Hypnose dans le cas qui me concerne” !

Autrement dit, beaucoup de “problèmes” ou “dysfonctions” peuvent trouver solution grâce à l’Hypnose, et encore plus de bonnes choses peuvent être encore améliorées, peaufinées et décuplées pour vous apporter soulagement, mieux-être et une vie plus agréable.Aucune séance d’hypnose ne ressemble à une autre… Selon la personne et le moment, une séance sera très concrète et rationnelle ; un autre jour, ou avec une autre personne, la séance sera plus symbolique et axée sur l’Inconscient profond. C’est l’interaction “patient-thérapeute” qui guide le cours de la séance, largement improvisée. »

« Source : www.ifhe.fr»